dolpi »

dolpi

  • warning: Creating default object from empty value in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.
  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Il y a 20 ans, Mitterrand inventait la première machine à bulles en béton

Jeudi, 13 Octobre, 2011
Logo

 

Anniversaire ! François Mitterand a crée le premier ministère de la ville il y a 20 ans. Depuis, la gauche et la droite sont passées de la naïveté à la négligence. Le ministère s'est goinfré de béton, tout en amaigrissant son caractère social. 


Qu’’est-ce que le ministère de la Ville ? Une usine à faire pousser du béton, ou à soigner le social ? L’’actuel Ministre de la Ville, Maurice Leroy, lui, parle avant tout de son ministère comme d’’une «spécificité à la française». Et ça fait 20 ans que ça dure. On doit la paternité de ce ministère dédié aux quartiers populaires à François Mitterrand. Mais, triste anniversaire, depuis 20 ans : comment ce concept a évolué ? qu’’est-ce qui a vraiment changé ? Il serait aisé, l’’aigritude aidant, de répondre : non, rien a changé. Ca serait facile, n’’est-ce pas?

A qui profite la bi-nationalité ?

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Animé par les députés UMP Claude Goasguen et Lionel Luca, le débat sur la bi-nationalité permet à la majorité actuelle de ne pas parler des problèmes économiques et sociales de la société française. Pourtant, comme l'indiquent la militante associative Zoubida Chalka, le syndicaliste étudiant Baki Youssoufou, la femme de lettres Rhavia Tahardji et l'élue Samira El Khadir, au contraire : la bi-nationalité n'est pas un problème, mais plutôt une réalité impossible à éviter, une richesse, voire même une solution. Mais à qui ça profite ?


«  La Loi française n’’exige pas qu’’un étranger, devenu français, renonce à sa nationalité d’’origine, ou qu’’un français ayant acquis une autre nationalité renonce à la nationalité française.» Voilà pour la loi. En France, et ce n’’est pas le cas partout (Chine, Russie, RDC, Haïti, par exemple), la double nationalité est tolérée. Attention. Et là c’’est partout pareil : devant la loi, l’’individu appartient à la nation où il se trouve. Si l’’individu franco-belge commet un délit en France, la Belgique ne peut pas faire jouer la diplomatie. Et vice-versa.

Saint Brieuc : La Bretagne multiculturelle

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

Saint-Brieuc ne serait-elle pas en train de devenir la capitale de la Bretagne ? Dans cette petite ville des Côtes d'Armor, on voit l'avenir en grand à l'image de l'association Unvesti qui mise depuis longtemps sur des actions internationales, intergénérationnelles et interculturelles. Zoom. 


L’’’espace urbain de la communauté d’’agglomération de Saint-Brieuc, c’’est 200 000 habitants, et peut-être 200 000 amoureux de la danse. Voilà ce qu’’ont compris Messieurs Mohamed Ibnyassin et Saïd Bendarraz de l’’association UnVsti qui ont fait venir ce samedi 25 juin, pour leurs rencontres de danses urbaines, «les Meilleurs Danseurs de l’’Ouest ! ».

Vitrolles : Contrat Exclusif contre l’exclusion

Lundi, 15 Août, 2011
Logo

 

La Maison pour l'Egalité (ou la Maison des Potes de Vitrolles), a mis en place un dispositif d'éducation populaire extra-scolaire hors du commun. Il consiste à prendre en charge les élèves qui ont été exclus de leur collège pendant une semaine, en incluant les acteurs publics de la ville et... ça marche !


A Vitrolles, existe une initiative de la Maison Pour l’Egalité (M.P.E.) appelée «le contrat d’accompagnement d’exclusion temporaire». En fait, quand un gamin se fait virer une semaine de son collège, la M.P.E. le récupère. Quand celle-ci le rend, c’est un collégien nouveau qui est de retour : bien plus mature. Mais comment cette prise de conscience s’est-elle opérée ? En quoi consiste cette prise en charge unique en France ?

Le Bus Solidaire ou le droit à la dernière chance

Samedi, 20 Août, 2011
Logo

 

Eux, c'est avec la corde au cou, et seulement quand elle est bien serrée qu'ils finissent par se rendre jusqu'ici. Eux ? Ce sont les justiciables sans-argent qui ont peur de la justice alors qu'ils en ont grand besoin. La corde au cou ? Ce sont tous les problèmes de l'époque : chômage, logement, agressions, viols. Ici ? C'est le Bus Solidaire, à l'intérieur des avocats professionnels offrent un premier accès au droit, une première orientation, une première chance. Mais souvent, cette découverte avec le droit est en fait leur dernière chance.


«Ils viennent à la dernière minute» m’explique un bénévole. «Ils attendent que la corde soit serrée. Ils reçoivent des lettres de relance, mais attendent. C’est quand l’expulsion arrive qu’ils viennent.» Il parle du cas de cette dame arrivée tout à l’heure, en urgence : «au début, ça pouvait attendre» dit-elle, «mais là, c’est pour tout de suite. Pour une expulsion expresse» Nombreux sont dans son cas. Déjà, avant 10 heures, ils étaient une dizaine à attendre l’ouverture des portes du Bus Solidaire, qui les referme à 13 heures.

FILM(E) L'EGALITE !

Vendredi, 30 Septembre, 2011
Logo

Ce concours a pour but de mettre en valeur les "10 propositions de la Fédération Nationale des Maisons des Potes" à travers 10 films réalisés dans l'esprit "FAIRE DE L'EGALITE UNE REALITE", slogan de la campagne phare de la Fédération Nationale des Maisons des Potes. Chacun des films devra réfléter une ou l'autre proposition que l'on peut retrouver sur le site www.maisondespotes.fr, et devra durer maximum 1 minute 30. Peu importe le matériel utilisé, le genre ou le style (dans le respect des valeurs défendues par la Fédération Nationale des Maisons des Potes), les films devront être envoyés sur support DVD au siège social de la Fédération Nationale des Maisons des Potes (16, square Dunois 75 013 Paris) avant le 21 mars 2012. Les 10 films retenus par un jury composé d'amoureux du cinéma et du combat pour la tolérance, seront diffusés sur le net, à la télévision, et au cinéma lors d'une cérémonie organisée à cet effet. Le concours FILM(E) L'EGALITE est ouvert à tous sans distinction aucune.

 

 

Inscription et sélection

La Fédération Nationale des Maisons des Potes se charge de la présélection. L'unique format accepté en vue de la diffusion est le DVD. Toute participation doit faire l'objet d'une inscription qui s'effectue lors de l'envoi ou de la remise du film avant le 21 mars 2012 au siège social de l'organisation :

 

La Fédération Nationale des Maisons des Potes

16, square Dunois 75 013 Paris

 

 

Il n’y a pas de rêve qui ne marche pas

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Le 28 août 1963, Martin Luther King prononce le discours le plus connu du XXème siècle. I have a dream ! devient le symbole du mouvement des droits civiques, scandé à l'issue d'une marche pacifiste qui est l'aboutissement d'un combat réalisé pas à pas.


Depuis petit je sais : l’humanité est encore à quatre pattes. Gesticulant comme un bébé, se tenant à peine debout, retombant sur son derrière de temps en temps, voire très souvent. Mais un jour, car il y a des jours comme ça, je l’ai vue un instant se tenir debout, et faire quelques petits pas...

Strasbourg : De l’éducation à l’information au service de l’émancipation

Lundi, 14 Février, 2011
Logo

 

Entre un coup de fil à la préfecture afin de contrer l’expulsion d’une mère de 50 ans, et l’aide au remplissage des déclarations d’impôts... Jean-Luc Kaneb ne mange jamais : il n’a jamais le temps !

Et pour cause, l’éducateur strasbourgeois préside la CSF Meinau (Confédération Syndicale des Familles du quartier La Meinau), la PAM (structure d’éducateurs spécialisés dans la prévention) ainsi que l’association Bulle et Loisir (association aidant dans leurs démarches les familles monoparentales). Sans compter les activités de Solidarité Internationale Afrique (association qui organise des chantiers humanitaires tels que des potages communautaires). Oui, c’est juste ça l’agenda du représentant de La Maison des Potes de Strasbourg : des pages noircies par des réalisations monumentales.

Taxer les loteries nationales pour l’Educ pop. Why not?

Lundi, 15 Novembre, 2010
Logo

 

Subventionner des actions collectives, un service public, ou la culture, en siphonnant l'argent du loto... ça peut paraître dingue, mais c'est pourtant possible ! La preuve : ça existe déjà. 


Aux Etats-Unis, la loterie de Californie, la California State Lottery reverse 1/3 de ses gains à l’éducation publique. Hé oui, depuis octobre 1985, cela permet d’éviter d’imposer des taxes supplémentaires. Schwarzy, le gouverneur conservateur de l’Etat le plus riche des USA, a renforcé cette idée le 8 avril 2010, en modifiant la « loi sur les loteries » afin d’augmenter la part remise à l’école. 50 % pour les gagnants, 13 % pour l’administratif, et 37 % (plus d’un tiers) pour l’éducation publique. Cet état d’esprit est commun à une dizaine d’états Américains.

Publicités Pote à Pote

Mercredi, 22 Juin, 2011
Logo

Humour, pub , et magazine militant, réalisée par dolpi pour la Fédération Nationale des Maisons des Potes.

Vidéos :

Pub n°1

Pub n°2

Pub n°3

Pub n°4

Pub n°5