Françoise Laurent, ancienne présidente du Mouvement français pour le planning familial

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 589.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 589.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 135.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 135.

Lundi, 17 Mai, 2010
Logo

 

Analyse et réflexion de six femmes engagées réunies autour d’un unique et même combat : le féminisme. Plusieurs générations confrontent leur vision sur l’évolution des rapports hommes/femmes et réaffirment la nécessité de continuer à se battre pour faire de l’égalité une réalité quotidienne. Rencontre en trois questions.


Le féminisme a-t-il du sens face à une nouvelle génération qui a du mal à se revendiquer comme telle ?

Construire l’égalité est difficile à mettre en place dans un contexte de domination sociale entre les hommes et les femmes. Le féminisme c’est justement permettre aux femmes de prendre conscience qu’elles sont encore sous dépendance et qu’il faut leur donner les moyens d’être autonome. Être féministe ce n’est pas être anti-mec. Déjà à l’époque, on avait mené la bataille du droit à la contraception avec les hommes. Il est vrai qu’au début, les femmes ont eu besoin de se libérer de la présence des hommes pour oser parler. À cette époque, il était difficile de se revendiquer féministe. Aujourd’hui, un peu plus de jeunes se revendiquent féministe car c’est devenu un enjeu de société connu.

 

Comment expliquer que certains freins persistent encore et ce malgré les avancées juridiques ?

Parce que les lois ne suffisent pas à changer les comportements. En France, on a l’impression que lorsque les lois sont adoptées, tout est réglé. Une loi est promulguée pour amorcer ou afficher une valeur. Il est impératif d’y associer des politiques publiques pour que cette loi puisse se traduire dans les faits. Les hommes mais aussi les femmes devraient pouvoir changer les comportements et sortir des stéréotypes dans lesquels on les enferme : force, pouvoir et besoin irrépressible concernant la sexualité pour les hommes ; affection, responsabilité en tant que pivot familial pour les femmes.

 

Pour vous, quel est le combat essentiel à mener pour que l'égalité devienne une réalité quotidienne ?

Dès qu'a émergé la revendication sur l'égalité et la parité on a mis de côté la question du droit des femmes. Aujourd’hui, l’enjeu est de lier complètement la parité au droit individuel des femmes. Pour faire avancer nos droits, il faut mener la bataille de l’égalité en termes de responsabilité politique et salariale. Et donc changer les rapports sociaux entre les hommes et les femmes dans tous les domaines : l’école, l’entreprise, etc.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.