Ah... si tous les barbus devenaient féministes !

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Lundi, 26 Décembre, 2011
Logo

 

Un groupe d'activistes grimées qui s'attaque aux centres de décisions de notre société... Non, ce ne sont pas les Anonymous, mais La Barbe, un collectif de femmes engagées pour l'égalité des sexes. Ces féministes modernes, sans leader ni dogme, luttent en dérangeant l'entre-soi des cercles de pouvoir, arborant leurs barbes-postiches pour féliciter avec ironie et humour les grands chefs d'un monde de machos...

 

(crédit photo : Eric Chauvet)

Un dimanche après-midi, quartier d'Oberkampf... Autour d'un brunch gourmand, une dizaine de femmes se sont donné rendez-vous pour confectionner les fameuses barbes ! De tous âges, de toutes origines, ces militantes m'ont ouvert leur porte, malgré la non-mixité de leur mouvement. Autant de femmes armées de ciseaux pour parler de la domination masculine : un véritable cauchemar de phallocrate ! Pourtant, l'ambiance est conviviale et permet à ces militantes de faire connaissance, l'essentiel de leurs échanges ayant lieu via le web. On échange les expériences, les anecdotes glanées lors de ces actions où les Barbues font irruption dans les temples du pouvoir masculin, assemblées d'actionnaires ou parlementaires !

 

En plein milieu de ces rendez-vous d'auto-satisfaits, une dizaine de femmes à barbe montent sur la scène et lisent à l'assistance le bilan chiffré de la présence des femmes au sein de l'organisation visée. Sous les hués, les rires, ou les encouragements, elles redescendent ensuite dans la salle distribuer leurs tracts.

 

« Grâce à nos barbes, on joue un rôle, donc c'est beaucoup plus facile de rester sûre de soi face aux réactions des gens ». Le masque de l'ambiguïté de genre comme arme contre le sexisme, un stratagème redoutable ! « Parfois les responsables sur la tribune ne savent pas comment s'adresser à nous, en tant qu'homme ou femme ! » Déstabiliser l'adversaire, du Sun Tsu respecté à la lettre !

 

Mais derrière cette tactique, que pense la Barbe ? « Nous ne remontons pas aux causes du sexisme. Nous n'avons qu'un objectif clair : la meilleure représentation des femmes dans les lieux de pouvoir. Nous avons choisi d'être un collectif le plus ouvert possible, quelque soient nos idées politiques ». Certains points font de toute façon consensus. La société actuelle perpétue les mêmes schémas patriarcaux vieux de plusieurs siècles, et le féminisme n'a jamais cessé d'être d'actualité.

 

Des femmes au pouvoir, cela changera-t-il le pouvoir ? On verra ! Comme le dit le Manifeste de la Barbe : « Quand les femmes auront du pouvoir, on verra bien ce qu'elles en feront ! En attendant, elles le prennent ! » J'imagine, rêveur, un monde dans lequel je n'aurais pas à apprendre à mon fils à ne pas avoir l'air d'une tapette, où son sexe ne serait plus le sceptre d'un pouvoir inégalitaire et injuste, où il pourrait avec ses sœurs se partager le poids des emmerdes du chef... Grisé par cette humeur révolutionnaire, je me découvre même une tendance queer ! « Dans le fond, la véritable égalité ne serait-elle pas dans le dépassement des sexes et la confusion des genres ? » Sans doute faudra-t-il tout déconstruire de notre vision des rapports homme/femme, et La Barbe ne résoudra pas seule ces questions, même si le discours queer lui parle assez... Mais s'engager, ce n'est pas que s'adresser au monde, c'est aussi s'émanciper, devenir un individu autonome, bien dans sa peau parce que digne de s'exprimer. « Je ne gagne pas de pouvoir en étant une barbue, mais je gagne en puissance ! Depuis quelques mois, j'accumule les petites victoires en ne me laissant plus faire. Je me sens plus confiante », raconte une militante. C'est aussi ça la solidarité : renforcer chacun des maillons de la chaîne. Partout dans le monde, l'Internationale Barbue se développe : en Australie, au Mexique (où elles sont moustachues), en Europe... Pendant que je rate la barbe qu'on m'a proposé de découper dans un étrange tissu velu, je me dis que je devrais parler de tout ça à mes amies tunisiennes. Là-bas, les barbu(e)s sont beaucoup moins sympas...

 

Eddy Maaroufi / Ressources Urbaines



Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.