Pour une politique du logement globale

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Mardi, 26 Mars, 2013
Logo

Eradiquer les ghettos et les relégations systématiques d’une partie de la population passent par un appréhension globale de la question du logement en France. C’est l’idée que défend le député Laurent Grandguillaume pour venir à bout des idées reçues.

 

Léon Blum disait que pour garantir la liberté aux femmes et aux hommes il faut commencer par leur garantir les conditions d’existence, c'est-à-dire un emploi, un logement et un savoir. La question du logement doit être regardée de manière globale. Il y a la question des attributions effectivement, il y a la question des conditions d’existence c'est-à-dire est-ce que les logements sont entretenus, est ce qu’il y a des réponses des bailleurs ? La sécurité de ces immeubles, la question des loyers, et du vivre-ensemble parce que la mixité sociale ne se décrète pas. Oui on peut construire des logements sociaux dans tous les quartiers, dans toutes les villes, mais s’il n’y a pas des forces sociales qui se mobilisent, s’il n’y a pas de vivre ensemble, s’il n’y a pas des associations, s’il n’y a pas une participation des locataires qui ne sont pas là que pour payer un loyer mais qui peuvent aussi avoir leur mot à dire sur la politique des bailleurs, alors cela ne fonctionne pas forcément. Il faut regarder la question du logement globalement parce que, ce n’est pas parce qu’on va construire ici ou là quelques bâtiments dans un quartier que cela va effacer tous les problèmes, si derrière il n’y a pas une véritable politique sociale menée par les municipalités en lien avec les associations, avec les forces en présence.

 

Des ghettos dans la ville

 

La question aussi des ghettos est aussi très intéressante. C’est vrai que les mots ont un sens. Il y a le sens historique d’abord qu’on connait et le sens qui désigne une minorité qui serait au sein d’un quartier, au sein d’une cité. Or il n’y a pas qu’une cité, la ville c’est un ensemble.

 

L’important c’est justement de mobiliser les forces sociales, parce qu’il y a d’un coté un gouvernement, un parlement, et des forces sociales présentes dans les communes qui peuvent aussi apporter leur concours à travers le travail qu’elles font tous les jours et il y a une complémentarité à mettre en œuvre.  Il est sain d’avoir des débats vifs, des revendications, des confrontations et ça nous permet d’avancer collectivement.

 

Laurent Grandguillaume

 

Laurent Grandguillaume

Député PS de Côte d'Or , Laurent Grandguillaume est également conseiller municipal de dijon. Titulaire d’une maîtrise de sciences économiques, il participe régulièrement à des commissions nationales sur les finances locales, les politiques jeunesses et intervient également à des colloques sur la vie associative.

 

 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.