Lyon 7e pour l'Égalité le 22 novembre 2021

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Lundi, 22 Novembre, 2021
Logo

Aurélie Griès, maire-adjoint du 7e arrondissement de Lyon, chargée de la petite enfance, de la vie associative et de la promotion de la santé 

 

La Maison des Potes, dans le cadre de la 12ème édition du Tour de France de l’Égalité, a organisé une visioconférence avec certains acteurs et partenaires du 7e arrondissement de Lyon le 22 novembre 2021. Cette visioconférence a été présidée par le président de ladite association Samuel Thomas.

 

Parmi les différentes associations, chacune a présenté les actions qu'elle défend dans le cadre de la lutte contre les discriminations et le racisme à Lyon. 

Étaient présents à cette réunion Aurélie Griès, 8e adjointe à la maire du 7ème arrondissement de Lyon, déléguée à la vie associative, à la petite enfance et à la promotion de la santé, Betty Revel, pilote de la commission éducation à la LICRA AURA, Aissata Bass et Alexandre Bonche de l’association Africa 50, Samuel Thomas, délégué général de la Fédération Nationale des Maisons des Potes, Romane Menacer, chargée de communication à la fédération, Abdoulaye Dia, médiateur social à la fédération, Clara Hodemon, juriste à la fédération, Ibrahima Coulibaly, élève-avocat à la fédération et Maya Ourari, élève-avocate à la fédération.

Durant la rencontre, les thématiques liées à la lutte contre les discriminations et le racisme afin de faire de l’égalité une réalité dans la ville de Lyon ont été discutées. 

En ce qui concerne la célébration du 21 mars, le rectorat de Lyon soutient la journée du 21 mars, le centre d’études postcoloniales met en place des actions pour la célébration de cette journée. L’enjeu de cette journée du 21 mars 2022 est de préparer quelque chose de commun avec des organismes tels que la LICRA, Africa 50 et l'Association nationale des villes et territoires accueillants (dont la mairie du 1er arrondissement de Lyon).

Concernant les actions de la ville de Lyon, la ville organise la semaine de l’hospitalité pour l’acceptation et la tolérance. Elle délègue sur la promotion des services publics, propose un pacte social pour consolidation d’une justice sociale avec la rééducation de l’égard salarial homme/femme, déconstruit les préjugés raciaux en revenant sur les expositions coloniales des années 30

En ce qui concerne la question de l’esclavage, Alexandre Bonche a travaillé sur la commémoration de la fin de la traite de l’esclavage avec les anciens africains de toutes les nationalités. D’ailleurs, un film a été diffusé sur TV5 Monde à la mémoire des soldats de la guerre, combattants du 25ème régiment de tirailleurs, massacrés en juin 1940 à Chasselay.

A propos de la défense des migrants, les associations nationales et la mairie avec les villes de Grenoble, Grande-Synthe, Strasbourg, Lyon ANVT défendent l’accueil des mineurs non accompagnés.

A propos des opérations de testings, elles n’ont pas été mises en place. Les différents partenaires ont jugé cette opération d’une importance capitale afin de lutter contre les discriminations au niveau des logements et de l’emploi. Toutefois, il faudrait des moyens humains et financiers importants pour pouvoir mener ces opérations.

Cette réunion s’est achevée par des propositions et les partenaires de la réunion ont promis de faire des retours aux acteurs de l’association de la Maison des Potes.

Les marcheurs de l'égalité ont vivement remercié les participants et soulevé la qualité des échanges. Ils ont également remercié les participants à cette réunion d’être venus.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.