Grigny pour l'Égalité le 6 mai 2021

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Jeudi, 6 Mai, 2021
Logo

(De haut en bas) : 

Philippe Rio, maire de Grigny

Claire Tawab, maire-adjointe à Grigny chargée de la petite enfance et de la lutte contre les discriminations

Pascal Troadec, maire-adjoint à Grigny chargé de la culture, de l'emploi, de la formation et de l'économie sociale et solidaire

 

Les marcheurs de l'égalité sont venus à la rencontre de la ville de Grigny le 6 mai 2021 en visioconférence dans le cadre du Grand Paris de l'Égalité annuel. 

La rencontre s'est déroulée autour du maire Philippe Rio, du Maire-adjoint Pascal Troadec, délégué à la culture, à l'emploi, à la formation et à l'économie socialet solidaire et Claire Tawab, Maire-adjointe déléguée à la petite enfance et à la lutte contre les discriminations. 

La ville de Grigny possède un ensemble de 21 points dont 1 point sur la précarité menstruelle afin de permettre à toutes les femmes de pouvoir se procurer des protections périodiques.  La création d’un lieu pour les femmes victimes de violences fait partie de leur feuille de route mais pour l’instant ils n’ont pas avancé sur la question à cause de la situation sanitaire.

De plus, un dispositif d’accompagnement des demandeurs de régularisation a été mis en place et la présentation d’une motion sera faite prochainement au préfet de l’Essonne le 10 mai 2021 qui aura été signé par le conseil municipal. Il y a également travail en transversalité avec les associations locales concernant la prise en charge des personnes qui font leur demande de régularisation (qui est pour le moment interminable dans les démarches administratives) qui est effectué. Il est extrêmement difficile d'avoir des rendez-vous pour le renouvellement de la carte de séjour et cela entraîne des conséquences car quand il n’y a pas de renouvellement de la carte de séjour les droits de la CAF et autres organismes s’arrêtent, provoquant des conséquences terribles. La préfecture est un service public qui devrait fonctionner avec des plages horaires étendues alors qu'aujourd'hui il y a des logiciels payants pour essayer d’obtenir un rendez-vous, ce qui n'est pas normal. 

Des discussions autour des testings ont également eu lieu. A Grigny, des testings sont déjà faits à la Mission Locale par les jeunes avec les conseils des salariés de la Mission Locale, conseils comme changer d'adresse voire de nom et prénom. 

A propos du CV anonyme, la Mission Locale a déjà des idées d’entreprises avec lesquelles elle travaille bien, et elle veut aussi aller chercher des entreprises pour lesquelles elle a des doutes et voir jusqu’où elles sont capables d’accepter. A rappeler que la Mission Locale de Grigny est commune avec les villes de Ris-Orangis, Evry-Courcouronnes, Corbeil-Essonnes et Sénart. 

A Grigny, il y a aussi un accueil dans la mairie et les maisons de quartier pour l’accompagnement des personnes qui ne disposent pas de l’outil numérique, on leur met donc à disposition l’outil numérique pour les accompagner dans leurs démarches. 

Durant la rencontre, il est rappelé que si ce sont les associations qui sont à l’origine d’un dépôt de motion/de manifestation, elles risquent de voir leurs subventions coupées par la préfecture, chose qui est déjà arrivé par le passé, c’est pourquoi il est intéressant que ce soient les mairies qui soient à l’origine de la motion.

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.