Bonneuil-sur-Marne pour l'Égalité le 24 juin 2021

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Jeudi, 24 Juin, 2021
Logo

(De haut en bas) :

Virginie Douet, maire-adjointe à Bonneuil-sur-Marne chargée du personnel communal, de la petite enfance, de l'enfance, des relations avec l'Éducation nationale, du tourisme local et de la coopération décentralisée

Mehdi Mebeida, maire-adjoint à Bonneuil-sur-Marne chargé de la politique de la ville, de la lutte contre les inégalités et les discriminations, de l'accessibilité et du handicap

Sandra Besnier, maire-adjointe à Bonneuil-sur-Marne chargée des sports, des droits des femmes, des affaires générales et des relations aux usagers

 

Les marcheurs de l'égalité ont réalisé une visioconférence avec la ville de Bonneuil-sur-Marne le 24 juin 2021 dans le cadre du Grand Paris de l'Égalité annuel.

Parmi les participants, il y avait Virginie Douet, 1e adjointe au maire de Bonneuil-sur-Marne chargée du personnel communal, petite enfance, enfance, relations avec l’Education nationale, tourisme local et coopération décentralisée, Mehdi Mebeida, maire-adjoint chargé de la politique de la ville, de la lutte contre les inégalités et les discriminations, et de l’accessibilité et handicap, Sandra Besnier, maire-adjointe chargée du sport, des droits des femmes, des affaires générales et des relations aux usagers, Mathilde Mareau, chargée de mission lutte contre les inégalités et droits des femmes, madame Medina qui est collaboratrice, pour échanger et discuter les 17 propositions des Maisons des Potes. 

La discussion débute par les deux premières propositions concernant la lutte contre le racisme.

Pour la première proposition sur la célébration du 21 mars n’a encore jamais été célébré à Bonneuil, cependant ils s'ouvrent dans ce sens pour cette année et ce sera la première pour eux. Les élus affirment qu’ils sont en train de réfléchir pour sa mise en œuvre dans le cadre de leurs activités citoyennes comme l'année des nouvelles solidarités. Ils insistent sur le fait que c’est une proposition qui leur tient à cœur et qu’ils œuvreront pour la la tenue de cet engagement. En ce qui concerne la deuxième proposition, ils organisent des formations au sein des MJC, des centres de loisirs sur la laïcité et sur le racisme. 

Sur les testings :  La Maison des Potes les interpelle sur le rôle des missions locales et leur efficacité pour poursuivre les agences ou entreprises discriminantes. Sur cette proposition, les élus répondent qu’ils ne pensent pas que la mission locale fasse ce genre d'opérations pour tester des agences et des entreprises. De plus, étant donné que la mission locale n’est pas dans leur domaine d’intervention, ils ne peuvent intervenir en ce sens. Cependant, ils peuvent tenter de faire quelque chose au niveau territorial. 

Sur l’anonymisation : En ce qui concerne l’anonymisation des CV pour le recrutement à la mairie, les élus répondent que la mairie n’est pas dans cette optique, d’autant plus qu’ils sont très démocrates dans leur processus de recrutement car ce qui compte pour eux ce sont les compétences. Ils ne prennent pas en compte la couleur de la peau ni les origines des candidats. 

Sur la proposition de l’implantation d’une maison de la justice et du droit : ils expliquent ne pas avoir mis en place une maison de justice. La maison de justice la plus proche d'eux est celle de Champigny. Ils expliquent l’absence de la maison de justice dans leur ville en raison du fait qu’ils sont dans une petite ville. Cependant, ils ont un réseau de lutte contre les violences faites aux femmes avec des permanences, un dispositif en collaboration avec le parquet qui se concentre sur toutes ces questions de lutte contre les discriminations, les actes racistes et également le relai accès aux droits qui accompagne toutes les personnes qui peuvent être victimes de discriminations, etc. 

Sur la régularisation des sans-papiers : ils affirment oeuvrer beaucoup dans ce sens notamment en travaillant avec la préfecture. 

Pour l'hébergement des migrants, des sans logis, etc en maison d'accueil, ils agissent beaucoup également dans ce sens. D’ailleurs, ils ont un centre d'hébergement géré par M.A.I.S aux portes de Bonneuil ouvert à l'occasion de la COVID par l’initiative de la ville. 

La discussion finit sur la proposition de mise en place du dispositif SOS Stage, proposition sur laquelle ils travaillent sérieusement en partenariat avec beaucoup d'entreprises et de lycées professionnels pour aider les jeunes à se placer dans ces entreprises pour leur stage. 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.