Beaucaire pour l'Égalité le 11 novembre 2021

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Jeudi, 11 Novembre, 2021
Logo

Laure Cordelet, présidente du Rassemblement Citoyen de Beaucaire et auteure 

 

Les marcheurs de l’égalité sont venus à la rencontre de la ville de Beaucaire en visioconférence le jeudi 11 novembre 2021 dans le cadre de leur Tour de France de l'Égalité annuel.

La réunion a eu lieu notamment avec Laure Cordelet, présidente du Rassemblement Citoyen de Beaucaire.

Les échanges se sont ouverts sur la question de l'extrême droite et des groupes identitaires ; entre les mouvances Marine Le Pen, Éric Zemmour, Génération identitaire, Valeurs Actuelles etc. 

Dans ces débuts d'échange, Samuel Thomas fait part de ses hypothèses sur un possible désistement en cas de deuxième tour d’un des candidats pour l’autre candidat afin de remporter les élections présidentielles au sujet de l'extrême droite. Un choix stratégique. 

Cependant, pour Laure Cordelet, même si l'hypothèse peut s'avérer vraie, elle ne pense pas qu’ils pourront remporter les élections cette année, néanmoins on ne pourrait nier la progression de leur mouvement qui est un fait acquis. 

Pour amorcer le débat, Samuel Thomas introduit la question habituelle qui est posée dans les villes tenues par l'extrême droite sur la situation actuelle des mouvements d'extrême droite dans les villes tenues par le RN. A cette question, Laure Cordelet affirme qu’ils sont bien présents à la mairie en ayant la quasi majorité des postes à la mairie. 

 A la question de Samuel Thomas de savoir s’il y a de nouvelles recrues dans le camp RN à Beaucaire ou dans le camp des groupuscules d'extrême droite, Laure Cordelet évoque le cas d’une nouvelle recrue à la mairie en tant que photographe mais qui n’a rien à voir avec l'idéologie d'extrême droite ou des signes d'adhésion au mouvement Génération identitaire. Elle a plutôt l'air normale, elle semble « juste » appartenir au RN en surface.

 Par la suite Samuel Thomas demandera s’il est possible qu’il y ait une liste commune à Beaucaire lors d’une prochaine élection municipale, chose impossible selon les beaucairoises présentes à la visioconférence. Laure Cordelet évoque le manque de cohérence politique entre les différents partis d’opposition de Beaucaire qui n’ont pas assez de volonté d’union et sont divisés sur des querelles inter villageoises. Laure Cordelet est navrée et désolée de cette situation. Cependant, elle évoque le fait qu’Unis pour Beaucaire et Beaucaire en commun pourraient s’unir mais malheureusement pour des querelles d’égo et des histoires anciennes cela s'avère être difficile. 

Selon Agnès, il faudra que la classe politique d’opposition se remette en question, pour se donner les possibilités d’une union forte. 

 Le débat porte sur des analyses politiques des problèmes d’union sur les partis d’opposition. Alain Castellani, quant à lui, pense que l’échec d’union vient du fait de cette incapacité à unir une certaine partie de la gauche et de la droite et surtout d’un certain désintérêt de la part des gens de la droite. Cependant, il nuance ses propos en affirmant que ce qu'il est en train de dire n'est peut-être pas objectif. Selon lui, même ceux de la droite qui s’activent de temps à autre sont des anciens de la gauche, néanmoins pas uniquement. Quant à la France Insoumise, il pense irréaliste de les faire venir car ils ne sont pas dans cette optique, cela dit il se montre plus optimiste pour les communistes qu’il espère voir venir. Ce qui les a gênés lors de la dernière élection, c'était la présence d’une célébrité Beaucairoise qui ne fait pas l'unanimité et qui était en guerre contre le parti communiste. 

Laure Cordelet minimise l’impact de la France Insoumise qui fait 4%, tout en notant l’impact intéressant des communistes et évoque la tendance de la droite qui ne donne pas des signes d'espoir d’union. 

Par la suite, entre dans la discussion la question de la célébration du 21 mars, en organisant soit un concert soit des conférences sur la thématique du racisme avec des intellectuels et des intervenants sociaux par exemple qui auront pour but d’armer les militants intellectuellement, militants qui seront amenés à se confronter quotidiennement aux partisans des thèses de l'extrême droite. 

Laure Cordelet est partante pour cette proposition, cependant elle souligne le problème de mobilisation pour remplir les salles. Elle met en lumière le fait que, s’il y a quelques années les militants répondaient à l’appel et remplissaient les salles, depuis les présidentielles cela a complètement changé, cela a décru et la situation sanitaire n’arrange pas la situation, ce qui les handicape énormément sur leurs activités. A défaut de ne pouvoir organiser une grosse célébration pour le 21 mars pour des raisons de nombres et d’audience, il est possible d’organiser des petites rencontres autour d’une table entre militants beaucairois, des politiques et des intellectuels pour honorer la journée. Une idée que soutient Laure Cordelet. Proposition à voir et à étudier, donc.

Une autre idée pour la célébration du 21 mars serait de travailler avec le lycée professionnel de Beaucaire qui a l’habitude de travailler avec la Maison des Potes dans le cadre de la lutte contre le racisme et les inégalités et proposer des sorties culturelles comme aller au cinéma pour regarder des films sur le thème de la lutte contre le racisme.

Durant la rencontre fut également évoquée  la proposition de réalisation de testings pour attraper des individus auteurs d’actes de discriminations dans l’objectif de les faire comparaître devant un tribunal. Sur le cas des élèves victimes de discriminations ou de racisme lors de leurs recherches de stage, Laure Cordelet déplore le refus des parents d’aller vers des procès, notamment en dénonçant les auteurs par peur que cela se répercute sur leurs enfants. 

Le débat finit sur la montée de l’extrême droite et, cependant, malgré cette montée, un sondage qu’Harris Interactive a réalisé pour la FNMDP démontre que 60% des électeurs de l’extrême droite adhèrent à certaines propositions de la FNMDP telle que par exemple la régularisation des travailleurs sans-papiers.

La visioconférence finit par une belle note de remerciements, espérant l'organisation du 21 mars à Beaucaire. 

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.