De Montbéliard à Besançon

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Mercredi, 27 Mars, 2013
Logo

De la difficulté pour les jeunes à s’insérer économiquement à la lutte contre les violences conjugales, les Maisons des Potes de Montbéliard et de Besançon luttent sur tous les fronts.

 

L’équipe de la Maison des Potes de Besançon, animée par Said Mechaï, soutenue par Saïd Ghezali, mobilise les habitants des quartiers Clair Soleil, Planoise et Fontaine Ecu, notamment des personnes en très grande difficulté.

Nous avons échangé avec les responsables de la Maison des Potes de Montbéliard sur la difficulté d'avoir un stage qualifiant pour les lycéens dans les formations professionnelles. Cela est particulièrement criant car le pays de Montbéliard est gravement touché par le chômage de masse et les jeunes ne sont pas épargnés. La situation est symptomatique des problèmes touchant les zones rurales et périurbaines. Le taux de chômage des jeunes se situe entre 25 à 30 %.

Des femmes contre les violences

Au quartier de la Palente qui compte 20 000 habitants, nous avons rencontré l'association Solidarité Femmes, qui fait partie de la Fédération Nationale Solidarité Femmes. L’association a été créée au début des années 80 pour répondre aux violences faites aux femmes, notamment les violences conjugales. A l'époque, il n'y avait pas d'espaces dédiés à l'accueil et au suivi de ces femmes harcelées, violées, violentées. Cette association accueille de manière temporaire les femmes et parfois leurs enfants dans leurs structures d'hébergement d'urgence. 90 % des femmes accueillies sont victimes de violences conjugales. En France, 1 femme sur 10 est victime de violence conjugale et 1 femme sur 4 est victime d'agressions sexistes. Ce sont les jeunes femmes qui sont les plus touchées. Les responsables insistent sur la nécessité des campagnes de prévention dès le plus jeune âge à l'école primaire, au collège, au lycée... Sans négliger l'indispensable répression des comportements violents et déviants des hommes.

 

La rédaction

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.