31ème anniversaire de la révolution islamique.

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Lundi, 15 Février, 2010
Logo

Alors qu’il lui était impossible d’annuler les cérémonies commémoratives, pour ne pas risquer d’avoir à reconnaître son aveu de faiblesse...

Alors qu’il lui était impossible d’annuler les cérémonies commémoratives, pour ne pas risquer d’avoir à reconnaître son aveu de faiblesse, le pouvoir iranien a inventé la manifestation sans témoins. Dernier subterfuge qu’il a imaginé afin de retenir l’opposition qui aurait pu en profiter pour se faire à nouveau entendre ! C’est ainsi que le pouvoir a rassemblé, au pied de la tribune officielle, une importante « masse » de gens sûrs.  Les télés officielles ont donc dirigé leurs caméras dans cette direction et il n’y a pas eu, ou presque, d’autres images que celles-ci ; les journalistes étrangers ayant reçu l’interdiction de se déplacer librement dans Téhéran. Aucuns témoins donc de cortèges de l’opposition pourtant présente mais disloqués par les charges de police. Quelle belle tentative de faire croire à l’opinion internationale que le calme règne sur l’Iran.

 

Y.O

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.