Education

  • strict warning: Non-static method view::load() should not be called statically in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/views.module on line 879.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_validate() should be compatible with views_handler::options_validate($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_handler_filter::options_submit() should be compatible with views_handler::options_submit($form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/handlers/views_handler_filter.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_validate() should be compatible with views_plugin::options_validate(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.
  • strict warning: Declaration of views_plugin_row::options_submit() should be compatible with views_plugin::options_submit(&$form, &$form_state) in /home/uwcj2475/poteapote.com/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_row.inc on line 0.

Dimanche, 28 Octobre, 2012
Logo

« En dépit de cent ans d'esclavage, nos ancêtres étaient assez intelligents pour savoir que l'éducation serait la chose à nous faire sortir de la servitude. A une époque où pour apprendre à lire et à écrire était contraire à la loi pour les Afro-Américains, nos ancêtres ont risqué leur vie à apprendre. »

 

Spike Lee, conférence à l'Auditorium Gammage l'Arizona State University à l’occasion du Black History Month. 24 janvier 2012

 

 

 

 

Guillaume Mathivet

Guillaume oscille entre références classiques, à l'histoire de l'art, et à la littérature et une pratique directement issue du street art. Guillaume évoque une attitude contemporaine qui tend à développer des techniques d'effacement pour faire table rase des graffitis qui investissent l'espace urbain. En laissant partiellement apparaitre des graffitis après qu'il les aient recouverts au moyen d'aplats colorés, Guillaume crée des tensions révélatrice d'une dualité constante qui, comme il le signifie, symptomatise un phénomène de réaction souvent plus visible que l'action même de graffer. Son oeuvre se détermine sur ce terrain de contrastes. Les couches de peintures effacent le graffiti encore suggérer en quelques points de la toile. Il procède d'un double geste de création/destruction qui participe systématiquement à l'élaboration de l'oeuvre et subsiste jusque dans l'achèvement du tableau.

Stéphanie Dauget  

Visitez son site

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.